Les différentes places publiques de la cité arlonaise:

La Grand Place

Cette place était la seule place publique d'Arlon jusqu'en 1830. La croix en pierre présente sur ce site est la réplique d'une croix de franchise datant du Moyen-Âge qui symbolisait les libertés communales.

La Place Léopold

Cette place du même nom que le premier Roi des Belges Léopold Ier, ainsi que le parc homonyme, furent édifiés à partir de 1845 sur l'emplacement de l'ancienne muraille de la ville. Un kiosque à musique fut construit dans le parc. Durant la période de l'entre deux guerres, on y édifia la statue du Roi Albert Ier, le Roi Chevalier en tenue de militaire, une oeuvre du sculpteur bruxellois Victor Demanet, ainsi qu'un monument en l'honneur d'Etienne Lenoir (1822-1900) qui est une réalisation du sculpteur français Paul Dubois. En 1961, le parc fut entièrement remodelé, la statue du Roi Chevalier fut déplacée et installée devant l'Eglise St-Martin, l'oeuvre dédiée à Etienne Lenoir a été réinstallée hors du Parc, en face de l'Institut Notre Dame d'Arlon (INDA). Quant au kiosque, il fut détruit et jamais reconstruit.

La Place Hollenfeltz

Jean Hollenfeltz est né en 1899, il a été Docteur en Médecine et Président Provincial de la Croix Rouge de Belgique. Durant la deuxième guerre mondiale, il fut un résistant et a été abattu dans le dos en pleine rue, non loin de cette place, le 25 Août 1944 en représaille à deux attentats perpétrés contre des collaborateurs.

La Place Camille Cerf

La place Camille Cerf au pied de Saint Donat

Camille Cerf est né à Arlon en 1862. À l'âge de 19 ans, il part pour Paris où il y devient journaliste pour plusieurs journaux parisiens dont notament pour Le Figaro. Il a été le secretaire personnel de Georges Clémenceau. Il fut également un homme d'affaires et administra les sociétés Pathé - Nathan et Lumière (sociétés cinématographiques françaises). Durant la première guerre mondiale, il avait pour habitude de recevoir à son domicile parisien les soldats arlonnais en permission. Il fut également un mécène en aidant financièrement les pauvres ainsi que diverses sociétés arlonaises. Il est mort en 1936.