Les différents lieux de culte religieux dans la cité arlonaise:

L'église Saint Donat

Image Saint Donat

Au Moyen-Age, Waleran Ier décide de la construction du château des Comtes et des Marquis d'Arlon sur la butte de la Knipchen qui culmine à 450m d'altitude. Le château fut détruit, pillé brulé et reconstruit à de nombreuses reprises, notament par les troupes françaises du Roi Henri III menées par le Duc François de Guise en 1558 qui rasèrent définitivement le château. En 1626 les moines Capucins arrivés à Arlon cinq ans plus tôt commencent la construction de leur couvent sur la colline de la Knipchen. En l'année 1654, les Capucins instaurent à Arlon le culte de Notre Dame d'Arlon. En effet, ils pensaient que le fait d'honorer la Vierge Marie allait protéger la ville de la guerre. Mais cela ne les protegea pas bien longtemps. En effet, en 1681 les troupes du Roi de France Louis XIV chassent les moines et fortifient la butte et les bâtiments selon les plans de l'architecte militaire français Sebastien Le Prestre, Marquis de Vauban, mieux connu sous le nom de Vauban. Après la paix de Rijswick de 1697, les Capucins reprennent possessions de leur couvent pour un siècle. C'est vers 1730 que l'église est dédiée au culte de Saint Donat, légionnaire romain et martyr et qui selon la croyance, protège des mauvais effets de la foudre, du tonnerre, de l'orage et de la grêle. En 1738, les Capucins reçoivent un fragment de la hanche de Saint Donat de la part des jésuites de Munstereifel (Allemagne). Cette relique est depuis, toujours conservé dans une châsse. À la Revolution française de 1796, les moines Capucins sont chassés de leur couvent et celui-ci sert à héberger les pauvres et les infirmes. L'église ne retrouve sa fonction d'église que en 1806.

D'une longueur interne de 34m et large de 20m. Le grand tableau central datant de 1856 est l'oeuvre du peintre bastognard Jules Starck (1814-1888). Il représente. Le carillon joue l'air Zu Arel op der Knipchen toutes les heures.

L'église Saint Martin

Image de l'église Saint Martin

Cette église est la troisieme dediée au culte de St Martin à Arlon. La premiere église datant du 4ème siècle fut batie au dessus des anciens thermes romains et démolie vers le 16ème siècle lors des guerres franco-espagnoles. La deuxieme église fut erigée dans le centre ville vers 1570 près de l'actuelle Grand Rue. Elle a été completement détruite lors du grand incendie de 1660. Restaurée en 1681, elle fut partiellement endommagée par un second incendie en 1785. Desafectée en 1914, l'église fut démontée en 1936.

La premiere pierre est posée le 5 Août 1907. Achevée en 1914, elle est de style ogival gothique rayonnant du 13ème siecle. Cette construction fut desirée par le Roi Léopold II qui souhaitait bâtir une église imposante aux portes nord et sud de la Belgique, à savoir Ostende et Arlon.

Haute de 97m, l'église, classée depuis 2002, forme une croix latine de 68m de long. Bâtie avec des pierres des carrières d'Arlon, les parements sont en grès de Larochette (Grand Duché de Luxembourg) ou de La Savonniere (Bar-le-Duc, France), les colonnes et les arcs sont taillés dans du calcaire bleu de Sprimont (Province de Liège - Belgique). La rosace est l'oeuvre du maître-verrier Ladon de Gand et représente l'histoire de Saint Joseph.

La Synagogue

Image de la synagogue d'Arlon

Construite à partir de 1863 suivant les plans de l'architecte Albert Jean-Baptiste Jamot dans un style romano-byzantin. Elle est inaugurée en 1965 et elle est la plus ancienne synagogue de Belgique.

L'église du Sacré Coeur

Image de l'église du Sacré Coeur

Arrivés à Arlon, les Pères Jésuites installent leur couvent en 1862. L'église est construite en 1896 dans le style roman. L'aile gauche de leur établissement est actuellement occupé par le Département des Sciences et Gestion de l'Environnement de la FUL (Fondation Universitaire Luxembourgeoise - Université de Liège). Quant à l'aile droite, elle fut démolie en 1971 pour permettre l'implantation de la première grande surface commerciale à Arlon sous l'enseigne d'un GB (aujourd'hui un supermarché Carrefour).

La chapelle Sainte Croix

Image de la chapelle Sainte Croix

Edifiée en calcaire lorrain vers la fin du 16ème siecle, la chapelle Sainte Croix, qui a appartenu aux Orfèvres de la Ville, est la dernière des quelques chapelles que comptait la ville d'Arlon parmis lesquelles la Chapelle Saint Jean, Saint Eloi, Saint Rouge et la Chapelle de la Maladrerie.

Le couvent des Soeurs Clarisses

Image du couvent des Soeurs Clarisses

Ce couvent fut construit en 1900 et subit diverses transformations en 1913 et 1957. Les Clarisses ont quitté leur couvent et celui-ci a été vendu à un particulier.

La Montée Royale

Image de la Montée Royale

Cette rampe d'accès à l'église St-Donat a été construite par un ingenieur espagnol au 17ème siècle suivant un schéma bien precis. L'escalier comportait sept plates-formes separées chacunes par trois marches. À chaque plate-forme se trouvait une station du chemin de croix ainsi qu'un arbre. Reconstruite en 1735, La Montée Royale ne comporta plus que neuf stations. Suite à son effondrement en 1830, le chemin de croix ainsi que l'escalier sont reconstruits ainsi que quatorze stations en pierre en forme de croix ainsi que des terrasses, le tout supporté par des arcades. L'ensemble a été classé en 1992.

L'ancien cimetière

Image du vieux cimetière

Ce site a été occupé dès au temps des Gallo-Romains. En effet, on y trouve les ruines des thermes romains datant du 1er siècle ainsi que les vestiges de la plus ancienne basilique de Belgique qui date quant à elle du 4ème siècle. Aucune informations ne permet de dire que ce soit une basilique chrétienne.

Lors des fouilles archéologiques, on y a également découvert une vingtaine de tombes mérovingiennes.

C'est à cette place également que fut construite la premiere église dédié au culte de Saint Martin à Arlon. Elle a été bâtie dans le style roman à triple abside et fut détruite vers le 16ème siècle lors des guerres franco-espagnoles.

Sur les ruines de cette première église, on édifia au 17ème siècle une chapelle avec un ermitage. La chapelle fut démolie en 1848. Ce cimetière a servit du Moyen-Âge jusque en 1850. On y trouve encore quelques croix, pierres et stèles tombales des 17, 18 et 19ème siècles.

Le cimetière actuel

Image du cimetière actuel

Créé en 1853 sous le mandat du Bourgmestre Pierre Hollenfeltz c'est dans ce cimetière que reposent les personnages importants ayant vecu à Arlon. cimetière militaire français

Le cimetière juif

Image du cimetière juif

Inauguré en 1856, il est le plus ancien cimetière israélite de Belgique. La tradition juive veut que aucun monument funeraire ne soit enlevé. Ainsi, toutes les concessions sont à perpetuité. Les tombes sont toutes orientées vers Jérusalem. Ce cimetière est le seul avec celui d'Uccle à posséder des tombes d'avant 1900. Il a été restauré et nettoyé en 2005 par des jeunes dans le cadre d'un chantier d'été.

Haut de la page