Arlon, aujourd’hui, est à un tournant de son histoire.

Cette petite ville, qui au début des années 70 comptait environ 15 000 habitants, atteindra les 30 000 administrés dans les prochaines années. (Il sont 26 000 actuellement).  Cette augmentation de population est principalement due à la proximité du Grand-Duché de Luxembourg.  En effet, ce pays, attractif du point de vue salarial, emploie plus de 120 000 travailleurs non-résidents dont 32 000 Belges.  Une grande part de ceux-ci (8000 environs) habite Arlon.

Cet afflux de population constitue un véritable challenge pour Arlon :

Au point de vue flux de circulation, la ville d’Arlon a cependant une particularité : chaque jour scolaire, au matin et au soir, il y a autant de personnes qui rejoignent la ville que de personnes qui en sortent.  L’explication en est assez simple : les travailleurs frontaliers sont remplacés pendant la journée par les étudiants et fonctionnaires (communaux, provinciaux, régionaux et fédéraux).